Livre Warré 52

Chapitre 52: Récolte du miel – extrait du livre : “L’apiculture pour tous” par Abbé Warré”

recolte du miel 
  1. L’auxiliaire envoie doucement un peu de fumée dans la ruche par l’entrée et remet la portière en place dans la position donnant une grande entrée. L’opérateur attend le bruissement des abeilles, puis découvre la ruche.
  2. L’opérateur déroule la toile qui recouvre les rayons. L’auxiliaire envoie doucement un peu de fumée sur les porte-rayons découverts (1re position).
  3. L’auxiliaire continue d’enfumer doucement. L’opérateur passe le racloir sur les porte-rayons et sur l’épaisseur des parois pour enlever la propolis.
  4. L’opérateur prend l’enfumoir et envoie une fumée abondante entre les rayons pour faire descendre les abeilles de la hausse n∘ 1 dans la hausse n∘ 2. Si on laisse la toile sur la hausse, la fumée envoyée sous cette toile s’échappe moins et l’opération est plus rapide.
  5. Quand les abeilles sont descendues, l’opérateur décolle la hausse n∘ 1 de la hausse n∘ 2 avec le racloir, puis soulève la hausse n∘ 1. Il peut la renverser pour mieux voir. L’auxiliaire envoie doucement un peu de fumée sur les porte-rayons de la hausse n∘ 2. Si l’opérateur voit du couvain au bas des rayons de la hausse n∘ 1, il compte le nombre de décimètres carrés de couvain. En soustrayant ce nombre de 48, il a le nombre de décimètres carrés de miel. En divisant par 3 le nombre de décimètres carrés de miel, il a le nombre de kilogrammes de miel contenus dans la ruche. Il est préférable d’être généreux. L’opérateur prend note de ce chiffre et remet la hausse en place, la couvre et passe à une autre ruche.
    Si, au contraire, l’opérateur ne voit que du miel dans la hausse n∘ 1, il enlève cette hausse et la met en sûreté dans un local fermé, ou sous une toile.
  6. L’opérateur traite la hausse n∘ 2 comme la hausse n∘ 1. S’il n’y voit que du miel, il l’enlève. S’il y voit un peu de couvain, il la remet en place (2e position), puis la couvre (3e position), après avoir emporté ce qu’elle contenait de miel.
    Et ainsi de suite. On enlève toutes les hausses complètement pleines de miel. On s’arrête dès que l’on voit du couvain dans une hausse.

 


.