Nos observations autour du trou d'envol et bien plus encore...

En haut de l’image : Au trou d’entrée de cette ruche, nous observons le trafic aérien qui se déroule ici très calmement et sans mouvements stressants. Les abeilles se portent bien et apportent du pollen pour le couvain sans être dérangées.Les apiculteurs, en particulier, ont tendance à regarder trop souvent à l’intérieur de leurs ruches, en se demandant si les abeilles se portent bien.


Les abeilles sont des créatures très intéressantes qui suscitent depuis toujours la curiosité de nombreux amoureux de la nature.

L’ouverture de la ruche est toujours une intervention violente dans le bien-être d’une colonie d’abeilles et entraîne toujours une perte de chaleur à l’intérieur du nid, ce qui nécessite un stress et un échauffement supplémentaire, surtout pour les abeille

Une telle intervention peut entraîner une augmentation de la consommation de combustible et une diminution des réserves de miel, ainsi qu’une réduction des défenses immunitaires contre les maladies, les virus et les parasites, ce qui peut conduire à l’effondrement de la colonie d’abeilles.
Une colonie d’abeilles a besoin de repos pendant toute la saison apicole, et plus particulièrement pendant les mois d’hiver.



Au trou d'envol
Pendant les mois froids de l'hiver, les abeilles ont construit un rideau de propilis qui les protège du froid et que les abeilles retirent pendant les mois chauds pour la saison des essaims.

Dans l’intérêt des abeilles, nous n’ouvrons plus de ruches pour satisfaire notre curiosité. A la place, certaines de nos ruches ont des vitres arrière et nous observons le comportement des abeilles aux trous de vol, ce que nous montrerons progressivement sur cette page.

Trappe d'observation dans la tour d'abeilles
Nos ruches « Tour des Abeilles » (BeeTower) sont équipées d’une trappe d’observation  à hauteur du trou de vol, qui nous permet d’observer et de filmer le nid d’abeilles par le bas, ce qui nous donne des informations sur le développement de la structure des rayons et des informations sur le fond du trou de vol, l’Ecofloor.

 

Nid d'abeilles dans la ruche Beetower filmé d'en bas
Tant que les rayons n'ont pas encore atteint le sol, il est possible de filmer le nid par en dessous. Mais on peut toujours glisser une fine plaque de verre sous le nid pour inspecter les déchets (contrôle des nuisibles).

Vidéo : Un faux bourdon au trou d'envol

abeille faux bourdon

 

 

Le trou d’envol de mes ruches peut être plus ou moins profond 12,5 cm dans la ruche de biodiversité dans une corps modifié Dadant..

Les faux bourdons sans épines se distinguent aussi nettement des ouvrières par leur apparence : ils sont plus épais et possèdent d’énormes yeux à facettes. Ceux-ci, ainsi que leurs antennes très sensibles, aident les faux bourdons à repérer la reine en vol, car l’accouplement a lieu en vol. Les faux bourdons meurent lors de l’accouplement.

Les mâles commencent à apparaître au début du printemps et la colonie cesse de les produire au début de l’été. Ils ont une espérance de vie relativement courte de 90 jours pour trouver une reine réceptive et s’accoupler avec elle. Beaucoup d’entre elles meurent avant d’y parvenir. Celles qui y parviennent meurent dans les minutes qui suivent l’accouplement. Ils migrent hors de la ruche en essaims pouvant compter jusqu’à 100 individus, à la recherche d’une reine.

Les abeilles gardiennes défendent l'entrée et la ruche

La gardienne défend la ruche.

Elle contrôle l'identité des abeilles qui entrent dans la ruche en vérifiant leur odeur, pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'individus d'autres colonies venus piller leurs réserves. Les gardiennes ont entre 12 à 25 jours.

Souvent, ils se tiennent isolés devant ou dans le trou d’envol, les pattes écartées, ce qui fait penser à un policier ou à un gardien surveillant une entrée.

A l’exception des faux bourdons (abeilles mâles) qui se déplacent librement, les abeilles étrangères à la ruche sont reconnues et rejetées. Les ennemis qui représentent une menace sont soit immédiatement piqués, soit poursuivis et attaqués parfois à plusieurs mètres de la ruche.

Remarques

La photo ci-dessus a été prise il y a longtemps devant l’une de nos ruches Warré et montre encore une entrée horizontale. Maintenant, nous n’avons plus que des trous d’envol ronds, plus faciles à défendre pour les abeilles.

Text et Multimedia : © Jan Michael – rucher école Villa le Bosquet

Un frelon asiatique chasse devant le trou d'envol

au trou de vol frélon asiatique
En cas de grand danger face à des ennemis, tous les gardiens disponibles se rassemblent dans le trou d'envol et forment ainsi une défense efficace contre ce puissant ennemi.Un trou d'envol rond avec un canal d'entrée profond est ici conseillé

Observations à travers la vitre de la ruche

Certaines de nos ruches ont une vitre de 8 mm d’épaisseur à l’arrière. Cela permet de bien lire la structure des alvéoles et la densité de population sans devoir ouvrir la ruche.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Jan Michael Schütt (@rucherecole)

Navigation - les ruches