Livre Warré 19

extrait du livre : “L’apiculture pour tous” par Abbé Warré”


Chapitre 19: La ruche mixte

L’apiculture sans principes

Je n’ignore pas que beaucoup de propriétaires de ruches ne les conduisent pas selon les principes apicoles dont j’ai parlé.

Ils jettent un essaim dans une ruche. Au printemps, ils ajoutent une hausse. À l’automne, ils récoltent le miel de la hausse. C’est tout.

ruche mixte
Ruche mixte et sa hausse

Il y a trop de miel dans le nid à couvain et les abeilles essaiment au printemps, faute de place. Ou bien il n’y a pas assez de miel et les abeilles meurent de faim si on ne les sauve pas assez tôt par un nourrissement ruineux.

Les abeilles nées dans les vieux cadres sont faibles, sans résistance aux maladies, dangereuses pour les ruchers voisins.
De plus, les cadres du nid à couvain cessent bientôt d’être mobiles.

ruche mixte
Fig. 19.2:Ruche à calotte : A – Calotte ; B – Corps de ruche.

L’apiculture logique

Pour ces apiculteurs, les ruches modernes ne conviennent pas. Ils devraient adopter la ruche mixte.

La ruche mixte est une ruche vulgaire ou commune à rayons fixes sur laquelle on place une hausse à cadres mobiles. Le bas, ou nid à couvain, peut être en paille, en osier ou en bois.

La ruche à calotte leur conviendrait également, mais je viens de le dire bien haut, ces ruches n’ont qu’une qualité : elles sont économiques, dans leur établissement seulement, car elles conduisent à des désastres parce que leurs rayons ne sont pas renouvelés et parce que les provisions ne sont pas vérifiées. Si les provisions sont insuffisantes, les abeilles mourront. Si les provisions sont trop abondantes, les abeilles essaimeront faute de place ; en tout cas, elles ne monteront ni dans la
hausse ni dans la calotte, parce qu’elles ne passent pas sur le miel.