Livre Warré 48

Chapitre 48: Autre essaimage avec deux colonies – extrait du livre : “L’apiculture pour tous” par Abbé Warré”

 

Si on ne donne pas une reine à la ruche orpheline 1 et 4 dans le cas d’essaimage à une ou à deux colonies, il arrive qu’il se produise un essaim secondaire, voire même un essaim tertiaire ; ces essaims demandent une grande surveillance. Ils partent souvent à notre insu et sont perdus. La ruche en est épuisée et réduite à une colonie sans valeur. Voici comment on peut éviter ces essaimages :

  1. Choisir deux bonnes colonies 1, 2, 3, 4 et 5, 6, 7, 8. Si ces ruches ne sont pas à une distance de trois mètres au moins, on placera entre elles quelques branches en feuilles, pour bien indiquer la séparation et obliger les abeilles à faire un détour pour aller d’une ruche à l’autre.
  2. Placer à côté de la ruche 1, 2, 3, 4 un plateau avec une nouvelle hausse 9.
  3. Envoyer doucement un peu de fumée dans la ruche 1, 2, 3, 4, par l’entrée, juste ce qu’il faut pour calmer les abeilles. L’abus de la fumée ferait monter les abeilles et la reine dans le haut de la ruche. L’opération serait plus longue.
  4. Quand les abeilles sont en bruissement, découvrir la ruche 1, 2, 3, 4, enlever le coussin et la toile couvre-rayons, enfumer et passer la raclette sur les porte-rayons. Enfumer fortement et rapidement entre tous les rayons.
  5. Quand les abeilles de la hausse 1 sont descendues dans la hausse 2, mettre la hausse 1 de côté et la couvrir. Les abeilles isolées ne sont pas à prendre en considération. Si, au contraire, on constatait la présence d’abeilles pelotonnées, il faudrait les faire descendre avec une fumée plus abondante. La reine pourrait se trouver dans ces pelotons d’abeilles. Opérer de la même façon pour la hausse 2.
  6. Sur la ruche 3, 4, placer une nouvelle hausse 10, puis la couvrir avec toile, coussin et toit. Nous avons un essaim primaire avec une vieille reine.
  7. Enfumer légèrement la ruche 5, 6, 7, 8 par l’entrée et la porter au loin, au moins à 3 mètres. Sinon, la séparer des autres par des branches d’arbre en feuilles.
  8. À la place de la ruche 5, 6, 7, 8, organiser une nouvelle ruche, avec un plateau, une nouvelle hausse 9, les deux hausses 2 et 1, mises de côté, puis couvrir avec une toile, un coussin et un toit.
  9. 2e opération, treize jours après la 1re. Enfumer légèrement, par l’entrée, la ruche 1, 2, 9. Découvrir cette ruche, passer la raclette sur les porte-rayons, déposer les hausses 1 et 2 sur des tasseaux, placer sur la hausse 9 une nouvelle hausse 11. Sur cette hausse 11, remettre les hausses 2 et 1.
  10. Enfumer comme précédemment, pour faire descendre les abeilles de la hausse 1 dans la hausse 2, puis mettre de côté cette hausse 1 en la couvrant.
  11. Faire descendre les abeilles de la hausse 2 dans les hausses 11 et 9, puis mettre la hausse 2 de côté en la couvrant.
  12. Au-dessus de la hausse 11, placer une nouvelle hausse 12. Couvrir avec toile, coussin et toit. Nous avons un essaim secondaire avec une jeune reine.
  13. Enfumer la ruche 5, 6, 7, 8, la porter au loin, au moins à trois mètres. Sinon, la séparer des autres par quelques branches d’arbre en feuilles.
  14. À la place de la ruche 5, 6, 7, 8, placer un plateau, une nouvelle hausse 13, puis au-dessus les hausses 2 et 1 mises de côté, couvrir le tout d’une toile, d’un coussin, d’un toit.
  15. 3e opération, 24 jours après la première, supprimer les hausses 1, 2, 13 et employer les abeilles pour renforcer une, deux ou trois colonies faibles.
    Pour cela, enfumer fortement les colonies à opérer. Découvrir la ruche qui doit recevoir les abeilles d’une hausse, placer dessus notre grille à reine, au-dessus placer la hausse à vider, enfumer pour faire descendre les abeilles, enlever la hausse et, si on trouve une reine sur la grille, la supprimer, puis enlever la grille et couvrir la ruche. On opère de même pour les deux autres hausses 2 et 13.